L'humanité brûle

Burning humanity 

Pour réaliser ses sculptures de bronze, l'artiste pratique une technique primitive, intuitive et spontanée, issue du savoir-faire des bronziers du Burkina-Faso. Le modèle est façonné en cire d'abeille, le moule de potée est en argile. Etain, laiton et cuivre recyclés constituent l'alliage de bronze. Le métal, volontairement peu ciselé, garde un aspect brut, afin de renforcer l'expressivité de la représentation humaine.

Il s'agit de corps en panique. Face au chaos écologique de la planète, l'humanité en danger est représentée par des personnages en déséquilibre. Il s'agitent, s'enfuient, se précipitent, s'agrippent, chavirent, dans le simulacre d'une danse, ultime élan de survie. D'autres implorent, méditent, dans l'espoir de retrouver un nouveau chemin de vie.


La nature en péril est évoquée par des stèles de bois carbonisé. Les statuettes de bronze se réfugient sur ces socles géants.

Les supports en bois recyclé sont brûlés dans la tradition du SHOU-SUGI-BAN. Autrefois dans les maisons japonaises trônait le DAI«KOKU BASHIBA», ce grand pilier, noirci par le feu portait bonheur au foyer. L'artiste détourne ce rituel, ses stèles brûlées sont la métaphore de nos forêts consumées.

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram

BURNING HUMANITY

The statues are panic-stricken bodies. Facing the ecological chaos of the world. humankinds in danger is shown with unsteady figures. They are agitated, they run away, they grab, they hasten, they ip over, trying to stay alive. Other ones implore, meditate, hoping to find a new way of life.

The dying nature is represented by burnt wood stelea. The bronze little sculptures take refuge on giant plinths.


These  pillars in recycled wood are charred like in the SHOU-SUGI-BAN tradition. In the japonese homes the DAI KOKU BASHIBA had pride of place. This big wooden pillar,blackened in the fire, brought luck to the familly.

The artist twists the japones ritual and the burnt stelae represent our consumed forests.


The artist also creates an other showing of the bronze figures. Some of them stand on steel strips consumed with rust. Rust also symbolizes the conversion of the raw material by the devasting time.

Nus de femmes

Elle travaille sur des papiers multiples, marouflés sur des plaques de métal ayant subi l’épreuve du temps et des intempéries (pluie). Ainsi la rouille devient un élément d’expression. La rencontre de l’eau, du papier, du métal, permet de visualiser le travail du temps, qui transforme l’aspect des choses. Les supports papier usés et détrempés accueillent un travail à l’aquarelle, il s’agit de croquis de nus d’atelier, qui sont réalisés très rapidement directement au pinceau chargé d’eau, avec un intérêt pour la transparence et la fluidité.
Sa démarche est basée sur le lâcher prise, la spontanéité. Il s’agit pour elle d’aller plus loin que le travail de représentation du modèle en donnant à lire l’expression du geste qui se libère et joue avec l’eau, la coulure, la tâche, l’accident. Ainsi les outils deviennent-ils les acteurs du sujet à part entière, l’étape de contrôle et de l’observation du modèle est remplacée par un ludique jeu d’eau libérateur, comme si l’œuvre était en perpétuelle gestation, inachevée, en mouvement, comme l’eau qui ruisselle…

Nus de femmes

She works on multiple papers, marouflaged to metal sheets that went through the test of time and weathering (rain). That way, rust becomes an expression element. The encounter between water, paper, metal, enables us to visualize the work of time that’s transforming the aspect of things. The used and soggy paper mount welcomes a watercolor work, sketches of art nude in workshop, accomplished quickly straight with a water-charged brush, with an interest for transparency and fluidity.

Her approach is based on the « let go » and spontaneity. It is for her a way to go further beyond the work of representing the model, by giving to read the expression of gesture that breaks free and plays with water, run-out, stain, accident. That way, tools become actors of the  subject in their whole, the step of control and observation of the model is replaced by a playful and liberator water job, as if the artwork was in perpetual gestation, unachieved, in movement, just like water streaming down.

©2020 par Jocelyne Creusier.  Mentions légales 

statue_bronze_sur_stèle_bois_brulé_(4)